Hypnose éricksonienne

Milton H. Erickson était un psychothérapeute américain de renommée internationale. Il a redonné sa place à l’hypnose dans le cadre des psychothérapies. Il est aussi considéré comme le fondateur des thérapies brèves.hypnose ericksonienne

Il apporte à l’hypnose classique une dimension psychothérapeutique où prédomine la non directivité et la souplesse.

Erickson dit de l’hypnose qu’elle est un « sommeil qui éveille »,  une sorte de vigilance généralisée. François Roustang psychothérapeute français auteur de nombreux ouvrages sur l’hypnose parle  quant à lui de «veille paradoxale ».

Mais l’hypnose est, avant tout un  état naturel, qui se produit spontanément plusieurs fois par jour quand par exemple nous sommes momentanément « dans la lune », ou en train de faire quelque chose tout en étant profondément  absorbé dans nos pensées.

Cet état particulier de conscience va permettre de faire communiquer les états du moi conscient et inconscient et d’avoir ainsi accès à des compétences créatrices de changement.

Mais les personnes qui souhaitent entreprendre une démarche vers un praticien de l’hypnose éricksonienne se posent souvent la question suivante : « Serai je vraiment  libre de sortir moi-même de l’état d’hypnose? »   La réponse est « Oui, toujours, car les perceptions et les capacités de la conscience ne sont pas altérées, la personne reste consciente d’être en hypnose dans le cadre d’une thérapie, et consciente que, si elle en ressent le besoin ou l’envie, elle peut immédiatement sortir de l’état hypnotique. En hypnose, on reste libre, notamment, de ne changer que ce que l’on désire changer. L’hypnose  augmente la sensation d’autonomie, le sentiment d’être acteur de sa vie !